Mon oncle Attilio (282)

Mon oncle Attilio (282)

Turn Off Light
More
Watch Later
Report

Report


Author Avatar

365Histoires

Joined: Dec 2015

Reviews

0 %

User Score

0 ratings
Rate This

Descriptions:

Mon père et ses trois frères formaient une équipe de quatre évangélistes qui prêchait l’Évangile sur les places et les marchés. Ils avaient des roulottes automobiles, déjà avant la guerre de 39-45 ; cette équipe des « quatre Frères Arnéra », comme on les appelait, avait beaucoup voyagé, en France et à l’étranger. Or, les quatre frères avaient un frère aîné, qui s’appelait Attilio. Mais à l’âge de 8 ou 9 ans, à la suite d’une méningite, son développement intellectuel s’était arrêté. Il s’exprimait avec peine, en bredouillant beaucoup, de sorte qu’il avait en son cœur cette tristesse : -« Mes frères prêchent le Seigneur partout, et moi je n’y arriverai jamais ! »
Or, voici ce qui est arrivé quelques années avant sa mort. Un dimanche matin, mon oncle Attilio descendait à pied depuis Vallauris jusqu’à la route de Cannes pour prendre le car et aller au culte. Tandis qu’il attendait, une voiture italienne s’arrêta, un homme en descendit et lui demanda la direction à prendre :
— Je me suis égaré et je cherche ma route.
Mon oncle lui répondit en italien, lui indiqua la route en disant :
— Ici, c’est la route de Vallauris, et là, celle de Cannes.
Et ce voyageur de lui dire :
— Vous connaissez Vallauris ?
—Oui, c’est là où j’habite !
—Est-ce que vous connaissez, à Vallauris, un dénommé Attilio Arnéra ?
—Mais Attilio Arnéra, c’est moi !
Alors cet inconnu, tout ému, lui tendit les bras et lui dit :
— Il y a 50 ans à peu près, à la bataille de Caporetto, en 1917, j’étais blessé à mort.
Vous étiez brancardier, vous m’avez ramassé sur le champ de bataille ; vous m’avez pansé et amené à l’ambulance. Vous m’avez aussi parlé de Jésus dès que j’avais repris connaissance, et vous m’avez donné votre Nouveau Testament de poche.
Je l’ai lu à l’hôpital. Je me suis donné au Seigneur.
Plus tard, après ma rentrée en convalescence, chez moi, nous l’avons lu en famille.
Ma famille s’est convertie, et maintenant dans mon village natal, il y a toute une assemblée de croyants qui se réunit pour louer le Seigneur. Et tout cela, grâce à vous !
Imaginez la joie de mon cher oncle Attilio ! Imaginez ces deux hommes pleurant d’émotion au bord de la route… Que les bontés de l’Éternel sont immenses !
Alors, quelques jours après, mon oncle prit le train ; il fit le tour de ses nombreux neveux et nièces. Quelle fierté, quel bonheur : il voulait raconter lui-même l’honneur que le Seigneur lui avait accordé. Et il nous disait en bégayant :
— Et moi aussi, j’ai évangélisé !
C’était le commencement de sa vie…
Mon oncle est mort quelques années après ; mais le Seigneur lui avait donné cet immense bonheur : lui que la maladie avait rendu incapable de bien parler, lui qu’on considérait un peu comme un simplet. Le Seigneur ne l’avait pas oublié.
Et il pouvait dire avec un immense bonheur la gloire de sa vie :
« Moi aussi, j’ai été un évangéliste. »
Que le Seigneur vous bénisse !
Et qu’il vous encourage à témoigner même si vous n’avez pas la parole facile, mais le Seigneur Jésus vous aidera !

#Arnéra #oncle #évangéliste #évangile #foi #handicap #méningite #partage #village #Vallauris

➤ ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAÎNE YOUTUBE : https://www.youtube.com/c/365Histoires/about

➤ Vraies ou inspirées de faits réels, ces histoires vous sont proposées par le pasteur Jean-Louis Gaillard qui anime depuis plus de 5 ans des programmes sur des radios et télévisions chrétiennes francophones du monde entier.

➤ 365 Histoires a pour but d’encourager les croyants dans leur marche chrétienne.
Les livres, CDs, et les DVD en vente sur ce site permettent de continuer à financer les coûts des enregistrements en studio et leur diffusion sur les ondes.

Leave your comment