Reviews

81 %

User Score

14 ratings
Rate This

Descriptions:

Dans un village du Liban, une missionnaire regroupait chaque soir quelques enfants pour leur apprendre à lire et elle en profitait pour leur parler du Seigneur Jésus.
Parmi ses auditeurs, il y avait aussi un vieillard, à la fois aveugle et sourd.
— Vous devriez le renvoyer, lui dit une amie, il ne fait que marmonner sans arrêt. Il gêne vos leçons et vous ne pouvez atteindre son âme, captive comme dans une prison au-dedans de lui.
— Ce serait dommage, répondit la missionnaire, car l’enfant qui l’amène sera alors renvoyé aussi.
Le vieillard continua à venir régulièrement sous la conduite de son petit-fils, si bien qu’un jour, la missionnaire eut une idée. Elle prit la main du vieil infirme et y traça avec un doigt les caractères arabes qui désignent le nom de Dieu. Il comprit vite ce premier mot : « Dieu » et ne cessa de le répéter.
Le lendemain, notre amie continua : « Dieu a tant aimé », puis, le troisième jour : « Dieu a tant aimé le monde », et ainsi de suite jusqu’à ce que le vieillard ait appris le verset tout entier.
Dès lors, on le vit chaque jour, assis près du marché, répétant à haute voix à qui voulait l’entendre les mots de la parole de Dieu qui avaient apporté la paix et la joie dans son cœur.
Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle, Jean 3 : 16.

Leave your comment