Reviews

90 %

User Score

1 ratings
Rate This

Descriptions:

Un paysan avait perdu son fils à la guerre. Il entreprit un long voyage pour retrouver sa tombe. Grâce aux renseignements qui lui furent fournis, il la trouva au bord d’un champ de blé, surmontée d’un képi rouge posé sur deux bâtons liés en croix.
C’était en août et, sur cette tombe, quelques épis avaient mûri. Il les cueillit, en secoua les grains dans son grand mouchoir de paysan. Puis, rentré chez lui, en automne, il les sema dans un coin de son champ. À la saison suivante, il enfouit encore ceux qu’il avait récoltés.
Et, d’année en année, s’agrandit le champ où il lui semblait encore voir palpiter la vie de son fils.
C’est là comme l’image de ce que devrait offrir au monde l’Église qui est la moisson née du sacrifice de Christ et de la puissance de sa résurrection. Jésus dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé à terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit, Jean 12 : 24.

Leave your comment