Reviews

0 %

User Score

0 ratings
Rate This

Descriptions:

Un jour, un homme bagarreur, ayant fait les 400 coups, rencontra Dieu et sa vie fut transformée. Une vie nouvelle avait commencé pour lui. Après des années, il était devenu prédicateur de l’évangile, dans une petite église de montagne.
Comme le temps de Noël approchait, notre prédicateur profita de l’occasion pour parler de Jésus, à ceux qui avaient été ses compagnons, et qui travaillaient à l’usine avec lui. Sans se lasser, il leur répétait : « Jésus vous aime, si vous le suivez, Il vous protègera. »
C’était la soirée spéciale pour fêter Noël. Ses camarades de travail, fatigués de l’entendre répéter toujours la même chose, décidèrent de lui jouer un vilain tour. Ils envoyèrent une carte de Noël, ils notèrent à l’intérieur : « Ton Jésus, pourra-t-Il te protéger ? »
En recevant cette carte, le pasteur fut surpris, mais il crut à une plaisanterie. Le pasteur demeurait dans un sentier fort escarpé, longeant un ravin. Le soir précédent la veillée de Noël, ses camarades vinrent à l’insu du pasteur, et coupèrent le circuit d’huile qui servait pour alimenter les freins.
Le lendemain, le pasteur partit de chez lui pour se rendre à l’église. Il démarra l’auto, et partit. Il n’avait qu’un coin de rue à franchir, et devait tourner, pour prendre le chemin dangereux qui le conduisait à l’église. L’indicateur du tableau de bord s’alluma en rouge. L’heure était avancée, et il vit une famille chrétienne qui passait. Il leur fit un signal de détresse, son auto s’arrêta. Le chrétien lui dit qu’il était impossible de réparer maintenant et le conseilla de laisser l’auto là ; puis il fit monter le pasteur avec eux.
Quelle ne fut pas la surprise du pasteur, en arrivant à l’église de voir deux de ses camarades assis dans l’église. Les chants de Noël commencèrent, suivit des pièces des rois mages, jouées par les enfants.
Les plus surpris furent les amis de James, ils se demandèrent : « Mais comment s’en est-il sorti ? » Leur embarras était au comble de l’étonnement, ils ne pouvaient pas se retirer, que penseraient les gens ? Ils durent assister à tout le spectacle.
Après cela, ce fut le tour du pasteur, il prêcha le message : Quelles sont les raisons, et pourquoi l’homme a-t-il besoin d’un Sauveur ?
Les amis de James fixèrent les yeux sur la crèche, n’osant regarder le pasteur qui racontait comment Jésus, cet enfant si pur, fils du grand Roi, avait quitté Son royaume pour des êtres pécheurs comme nous, et qui, en un seul miracle, pouvait transformer une vie.
Les deux amis se sentirent coupables, et commencèrent à réaliser l’erreur qu’ils venaient de faire. Ils voyaient comment Jésus aimait son serviteur car, les amis avaient proposé de l’empêcher d’assister à cette assemblée, mais leur plan avait échoué. Ils se posèrent la question : « Si James était mort ou blessé ? ». C’est à ce moment qu’ils réalisèrent que c’étaient eux que Jésus avait aimés, car ils auraient été coupables de cet accident. Le regret et la conviction vinrent sur eux, reconnaissant avoir mal agis.
Les deux amis se mirent à pleurer, ils sentirent une transformation d’amour régénérer leurs pauvres cœurs. Le pasteur fut surpris, mais il comprit que Jésus venait de prendre place dans leurs cœurs.
Après la réunion, ils racontèrent que c’étaient eux qui avaient coupé le boyau des freins, pour voir si Dieu pouvait le garder.
Dans la crèche, un bébé nouveau-né puissant, avec l’éclat de sa lumière, avaient conduit les deux amis de James vers la paix de l’âme.

Leave your comment