Reviews

0 %

User Score

0 ratings
Rate This

Descriptions:

Une dame d’un certain âge avait non seulement le cœur brisé mais déjà infecté, plein d’amertume, dévoré même par la jalousie. Elle ne pouvait plus sortir de ce cercle infernal. Elle prit rendez-vous avec le docteur Tournier de Genève. Je le cite :
« Je me mets tout simplement à lui parler de Jésus-Christ, du pardon, de la sérénité qu’on trouve dans l’abandon. Elle me regarde avec un étonnement grandissant. Bientôt, elle se met à pleurer et puis à prier pour apporter tous ses mauvais sentiments à Dieu et lui demander de la libérer. Elle me quitte, toute douce et souriante. J’étais encore plus ému qu’elle… »
Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, Je gémissais toute la journée ;
Car nuit et jour ta main pesait sur moi, Ma vigueur n’était plus que sécheresse, comme celle de l’été. (Pause.)
Je t’ai fait connaître mon péché, Je n’ai pas couvert ma faute ; J’ai dit : Je confesserai mes transgressions à l’Éternel ! Et toi, tu as enlevé la faute de mon péché, Psaumes 32 : 3-5.
Si nous avouons nos fautes, nous pouvons nous fier à Dieu : il nous purifiera, 1 Jean 1 : 9.

Leave your comment