Reviews

0 %

User Score

0 ratings
Rate This

Descriptions:

Il y a bien des années, les troupes du gouvernement des États-Unis capturèrent d’une bande d’indiens qui avaient longtemps exercé le vol et les rapts d’enfants sur les frontières de l’Ouest. On trouva entre autre dans leur campement nombre d’enfants volés qui avaient vécu des années parmi eux. Le fait fut rendu public dans la contrée, avec invitation adressée à tous ceux qui avaient perdu des enfants à venir reconnaître les leurs.
De toutes parts, on vit accourir des mères et, parmi elles, une maman à qui deux enfants avaient été volés, un garçon et une fille. Elle s’approcha du groupe des enfants, le cœur palpitant de crainte et d’espérance. Promenant le regard de l’un à l’autre, elle cherchait avec angoisse quelques traits de ressemblance avec ses enfants, mais en vain. Elle ne vit les yeux d’aucun de ces petits s’éclairer d’un signe de reconnaissance subite. Déjà la pauvre mère allait s’en aller, le désespoir au cœur, lorsqu’un assistant lui demanda si elle n’avait pas le souvenir d’une mélodie qui pût rappeler à ses enfants le temps de leur enfance. Refoulant ses larmes, elle se mit à chanter d’une voix douce et claire un cantique glorifiant Jésus qu’elle avait l’habitude de leur chanter autrefois. Elle n’eut pas le temps de finir la première strophe, qu’un petit garçon et une fillette sortant du groupe s’écrièrent : « Maman ! Maman ! »
Et s’élancèrent dans les bras ouverts de leur mère. Le souvenir de leur maman s’était effacé de leur cœur avec les années, mais le souvenir de ce qu’elle leur avait dit et chanté de Jésus subsistait.
Entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes et par des cantiques, nous dit Éphésiens 5:19.

Leave your comment

1 Comment