Reviews

0 %

User Score

0 ratings
Rate This

Descriptions:

Dialogue entre deux étudiants :
— Si tu savais combien je suis heureux depuis que j’appartiens au Seigneur !
— Oui, je le vois bien et je voudrais être comme toi ; mais je suis arrêté par la pensée de tout ce qu’il me faudrait laisser pour me convertir. Il en coûte de se donner à Dieu !
— C’est vrai ce que tu dis. Mais, j’ai deux choses à te répondre : d’abord que le Seigneur n’est jamais notre débiteur. Selon sa promesse, il donne le centuple de ce qu’on peut abandonner pour Lui. Ensuite, considère ce qu’il en coûte de rester loin de Lui. Fais le compte, et n’attends pas pour te décider.
On raconte qu’un vaisseau, « The Royal Charter », a coulé le 26 octobre 1859 avec 450 personnes à bord. C’était une nuit d’affreuse tempête. Le capitaine avait envoyé des signaux de détresse. Un transport de troupes était en vue.
— Pour quel prix nous remorquerez-vous ? demanda le capitaine. Nous avons une voie d’eau.
Le transporteur répondit par un prix, mais le capitaine refusa en disant :
— Je courrai ma chance.
Moins de deux heures après, c’était l’épouvantable tragédie, en vue même de la côte.
Ne soyez pas aussi fou que le capitaine du Royal Charter, et si Jésus vous demande, de devenir votre pilote, de lui abandonner votre vie acceptez sans hésiter.
Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de la Bonne Nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple dans ce siècle-ci […] la vie éternelle, Marc 10 : 29-30.

Leave your comment