Soyez fidèle dans les petites choses …

Soyez fidèle dans les petites choses …
20/06/2017 admin2

« Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. »Mathieu 7.14

Cette histoire se passe à l’époque où régnait l’un des rois Olaf de Norvège.
Une jeune paysanne, Gunhild, travaillait aux champs avec d’autres femmes, lorsque deux cavaliers, surgirent, annoncèrent aux femmes qu’ils venaient de la part du roi pour leur faire une annonce importante.
« Notre bien-aimé roi Olaf, veut marier son fils à une jeune fille du pays. Mais toutes les prétendantes issues des meilleures familles ont été rejetées à cause de leur frivolité. Il convie donc toutes celles qui se sentent dignes d’épouser son fils, à venir au château dans sept jours ».
Gunhild, abandonna son travail pour se présenter au château. Ahurie, sa mère prétendit qu’elle était folle, que sa condition était trop modeste ; comment pouvait-elle prétendre épouser le fils du roi Olaf et devenir reine ; un rôle pour lequel elle n’avait aucune compétence et encore moins la stature.
Mais rien n’y fit, la jeune fille, ferme dans sa décision, se rendit au château le septième jour, surprise de voir une foule de jeunes filles venues de tous le pays.
Les gardes leur firent  cette recommandation :
« Jeunes filles, nous vous remettons une graine que nous vous demandons de considérer comme très précieuse. Vous en prendrez le plus grand soin. Plantez-la, arrosez-la et faîtes en sorte qu’il en sorte une très belle fleur. Celle qui aura obtenu la plus belle fleur,  sera considérée comme digne d’épouser le prince ! »
Gunhild, se hâta de rentrer chez elle, la planta, puis elle attendit et  guetta l’apparition d’une fleur.
Le temps passait, mais rien ne sortait : pas le moindre bourgeon, pas la moindre tige. Gunhild ne comprenait pas; elle qui était experte en cultures en tout genre.
Désespérée, elle pleurait chaque fois que son regard croisait le pot vide.
Quand arriva le moment où elle retourna au château, elle vit une foule de jeunes filles, portant chacune un pot, d’où émergeaient des fleurs magnifiques. Elle était la seule dont le pot fût vide. Le roi parut et donna un ordre de renvoyer toutes les jeunes filles sauf une : Gunhild.
On l’amena devant le roi : elle avait tellement peur qu’on la punisse d’être venue sans fleur – elle éprouvait une telle honte ! Elle se tenait à genoux devant le roi, n’osant le regarder. Ce dernier la releva avec gentillesse, lui dit que toutes les graines qui avaient été distribuées à cette foule de jeunes filles, étaient stériles et qu’elle était la seule à avoir cultivé la fleur d’honnêteté, de la vérité. C’est donc à elle, qu’on confiera les grandes choses du royaume et c’est elle qui épousera le prince.

Une prière pour aujourd’hui

Seigneur, aide-moi à toujours cultiver la fleur de l’honnêteté !

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*