La pensée du Jour sur Enseigne-moi.com

Êtes-vous porté par la racine ?

By in La pensée du Jour sur Enseigne-moi.com

Romains 11:18: « Sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte ».

LA RACINE D’UN PLANT DE VIGNE A PLUSIEURS OBJECTIFS :

A) Porter le plant en l’ancrant et en stabilisant sa charpente aérienne sur un sol plus ou moins hostile.

Si les vignes européennes peuvent produire aujourd’hui de magnifiques raisins, c’est grâce au plant américain qui porte nos nombreux cépages ! Je vous ai raconté précédemment, sur le site enseignemoi.com dans la pensée n° 1 : Laissez-vous émonder par le maître et vous porterez encore plus de fruits ! puis, dans la pensée n°2 : Tu as été greffé pour participer à la nature divine ! Lors de l’invasion du phylloxera dans la deuxième partie du 19éme siècle, l’ensemble du vignoble européen se mourait à grande vitesse, piqué par un minuscule puceron qui se nourrissait de sa sève. En trois années, un vignoble infecté était détruit. Les vignobles européens furent irrémédiablement anéantis provoquant d’épouvantables dégâts, entraînant faillites et suicides en grand nombre. La solution fut trouvée aux USA où on découvrit des plants de vigne résistants à ce puceron dévastateur : on eut l’ingénieuse idée de greffer le reste de nos vignes saines, sur des pieds américains, et de planter ces derniers dans nos sols. On constata que cet ennemi n’avait plus aucun pouvoir de destruction. Il était rendu inopérant ! N’est-ce pas l’image de l’œuvre de Christ dans notre vie ? Une fois que nous sommes nés de nouveau, l’ennemi de nos âmes n’a plus aucun pouvoir sur nous ! La Parole de Dieu nous déclare que celui qui est en nous (Christ) est plus fort que celui qui est dans le monde (satan). Montrant ainsi que Satan n’a plus aucun pouvoir sur les enfants de Dieu qui marchent dans la sanctification ! Bien sûr, ceux qui ne sont pas nés de nouveau et qui veulent s’approprier les pouvoirs de Dieu, sont renversés par l’ennemi (satan), car ils ne sont pas fondés sur la racine (Jésus-Christ) mais sur eux-mêmes. Nous en voyons une de ces illustrations dans Actes 19:13-14 avec les fils de Scéva. Ce n’est pas parce que certains imitent les pouvoirs de Dieu que la vérité est là, au contraire. Rappelons-nous toujours que la vérité est plus forte que le mensonge. Si vous n’êtes pas portés par la racine (Christ) vous êtes en grand danger… Savez-vous qu’actuellement, le phylloxera attaque toujours de nouveaux pays (Turquie en 1980 et en 2006 l’Australie, dans la région de Victoria au sud-est du pays) qui n’ont pas voulu se protéger et s’équiper de ces fameux plans résistants. Êtes-vous protégés ? Êtes-vous fondés sur Jésus-Christ ? Est-ce Lui qui vous porte ? L’ennemi attaque toujours, mais son temps est limité, jusqu’au grand jour où il sera vaincu complètement, au son de la trompette, où Jésus-Christ reviendra poser ses pieds sur le Mont des Oliviers et où tout œil le verra et reconnaîtra celui qu’ils ont percé ! (Zacharie 14:4 et Apocalypse 1:7). Conclusion : Si nous pouvons tenir dans ce monde hostile et corrompu, c’est grâce à la racine qui nous porte.

B) L’autre but des racines, c’est de puiser la nourriture nécessaire à la croissance du plant afin de porter du fruit : les raisins.

L’eau c’est la vie, et une plante sans eau dépérit rapidement. C’est pour cela que le plant de vigne émet des racines qui vont descendre dans le sol pour le tapisser et en extraire l’eau et les matières minérales nécessaires à sa croissance et à tout l’ensemble du pied. Généralement, la longueur des racines d’une vigne atteint de 2 à 5 mètres. Mais elles peuvent s’enfoncer dans le sol jusqu’à 12-15 mètres tout en restant fines et fragiles. À noter que naturellement, chaque plant émet un système radiculaire plus ou moins développé en fonction de sa capacité à trouver rapidement de l’eau. Dès qu’elle en trouve, elle ne cherche pas à aller plus loin. C’est pourquoi certains plants ont des racines superficielles qui descendent à moins de 40 cm de profondeur, produisant un vin très ordinaire, dilué et insipide. Alors que d’autres ont des racines qui descendent à 12 à 15 mètres de profondeur, produisant un vin de grande qualité, concentré, avec les goûts du terroir prononcés et recherchés. Il en est de même pour nous, avec notre théorie du moindre effort : le chrétien qui, lorsque tout va bien, se laisse aller et passe à côté du plan de Dieu, c’est à dire, porter des fruits. Pourtant la parole de Dieu nous encourage :

7 étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces.

Oui, comme pour nous, il est nécessaire que la vigne soit soumise à des épreuves. Pour la vigne, cela s’appelle « le stress hydrique » ( manque d’eau). Il doit être modéré pour faire du bon raisin. Si elle n’est pas stressée, elle va chercher à s’étendre pour coloniser la surface du sol et ne produira que des raisins quelconques, sans saveur. Par contre, si elle est modérément stressée, la vigne va se remettre au travail en prolongeant ses racines à travers la roche et trouver une fente afin d’aller puiser l’eau nécessaire à sa survie.Sous la terre, selon les sols nous avons 40-50 cm de terre meuble facile à percer puis, vient la roche. Dès que la vigne arrive au contact de la roche, elle va tenter de trouver une porosité pour en extraire par capillarité, comme une éponge, l’eau ou l’humidité. Mieux encore, elle va envoyer une racine qui va trouver un interstice, afin de traverser cette roche et de trouver une nappe phréatique dans le sol. Elle ne s’arrêtera pas tant qu’elle n’aura pas trouvé cette précieuse eau et ses efforts produiront des fruits encore meilleurs (image de la persévérance). Dans les situations avec peu d’eau disponible dans le sol, la vigne va se focaliser sur la production de beaux raisins, afin que ces raisins soient mangés par les oiseaux. Les pépins incorporés à leurs excréments, puis rejetés sur le sol, trouveront peut être une terre plus propice au développement d’un autre plant, dans des conditions de vie plus facile. Depuis toujours, c’est à travers ce défi que la plante va perpétuer l’espèce. À l’image de nos frères persécutés pour leur foi et dont le témoignage nous parle encore. Le livre des Hébreux au Chapitre 11, nous parle de cette longue liste de chrétiens qui ont marché par la foi et qui ont affronté une persécution sanglante ou ignominieuse et qui, grâce à leurs témoignages de vie et de consécration, nous parlent encore.

4 C’est par la foi qu’Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c’est par elle qu’il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c’est par elle qu’il parle encore, quoique mort.

Conclusion : Comme la vigne, cherchons toujours à nous enraciner en Christ, à plonger nos racines dans sa révélation, à chercher à mieux le connaître afin de nous identifier à Jésus-Christ à travers sa mort et à sa résurrection.

4 Avis

  1. Belizaire Blumberlin 8 mois ll y a

    J’aimerais s’abonner avec vous s’il vous plait.

  2. Hage 8 mois ll y a

    Excellent article , j’aime beaucoup ce parallèle entre la nature et note vie en Christ; très vivifiant.

  3. marina06210 3 mois ll y a

    j’aime beaucoup cet article, mais je voulais vous signaler une erreur : vous citez, au début, Romains 11:8. Cette référence est fausse : en fait c’est Romains 11:18.

    • Auteur
      admin2 3 mois ll y a

      Bonjour Marina,

      Merci de m’avoir signalé cette erreur d’inattention de ma part, je corrige de suite.
      Que le Seigneur vous bénisse

      Fraternellement en Jésus-Christ.

      Jean Louis Gaillard

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*