Dans la fournaise avec Jésus !

Dans la fournaise avec Jésus !
05/05/2018 Jean-Louis Gaillard

« Je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu. » Apocalypse 3.18

« Que nous puissions changer nos regards sur nos épreuves petites ou grandes… »

Qui, en lisant l’histoire de Daniel dans la fosse aux lions, n’a pas pensé : « Non-Seigneur, pas ça » ? Pourrait-on cependant voir aussi combien cette expérience a fortifié Daniel et ses amis pour le restant de leur vie sur cette terre ? Pourtant, nous sommes nombreux à ne pas vouloir affronter le feu, ou à ne pas vouloir nous abandonner entre les mains du Seigneur…

Cela me rappelle l’histoire de cet homme qui se promenait quand il aperçut un cocon fixé à une branche. Passionné de papillons, il décida de le rapporter chez lui. Il l’enveloppa avec précaution, le mit ensuite dans un bocal et fit des trous sur le couvercle. Il le plaça bien en vue pour pouvoir observer l’évolution. Régulièrement, il examinait le cocon dans son enveloppe. Celui-ci bougeait et se mettait à trembler tellement il était actif. Quand les tremblements devinrent de plus en plus forts, l’homme se dit : « Je vais l’aider un peu, sinon il va mourir d’épuisement à trembler ainsi ».
Il prit donc des ciseaux et coupa délicatement le côté du cocon. Très vite une aile sortit, l’autre suivit immédiatement. Enfin les efforts si intenses pouvaient s’arrêter !
Le papillon marchait sur le bord du bocal. L’homme attendait le moment où il allait le voir voler, mais rien ne se produisit. Les jours passaient et le papillon ne volait toujours pas ! Il demanda conseil à un ami professeur de sciences, en lui expliquant tout ce qu’il avait fait. Et tout de suite ce professeur lui répondit : « Il ne volera jamais. C’est la lutte et la souffrance qui lui donnent de la force et le préparent à voler ».
La même chose se produit si on veut aider un poussin à sortir de sa coquille. La lutte et les efforts que fait le poussin à l’intérieur de sa coquille le fortifient et le préparent à sortir par lui-même. Il est très important qu’il arrive au point où il peut briser lui-même sa coquille. Et selon les scientifiques, les efforts qu’il fait sont énormes, on pourrait dire avec humour « surhumains ». Malheur à celui qui voudrait l’aider en cassant la coquille avant l’heure… Le poussin mourrait avant même de sortir !

Le Seigneur a fait dans la création beaucoup de choses qui sont des modèles pour nous dans notre vie spirituelle. Voyez l’exemple du cocon et du poussin, c’est pareil pour nous humain.
Les luttes et les souffrances de la vie sont là pour fortifier notre foi. Que nous puissions changer nos regards sur nos épreuves petites ou grandes, et savoir que sans elles, nous ne pourrions sans doute pas ressembler ou nous identifier à notre modèle qui est Jésus.

Un engagement pour aujourd’hui
« Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés » Jacques 1.2. Que ce verset soit notre engagement pour aujourd’hui !

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*